we sign it - Stop à la répression des militants écologistes du Testet !

Stop à la répression des militants écologistes du Testet !

Un  nouveau Notre-Dames-des-Landes se déroule en ce moment même dans le Tarn. Des centaines d’habitants, de paysans et de militants écologistes s’opposent pacifiquement à la construction d’un barrage inutile et imposé qui menace d’inonder la précieuse zone humide du Testet. Mais le gouvernement frappe, tire au flashball et envoie CRS, bulldozers et bûcherons contre les grévistes de la faim et les activistes non-violents !

On déplore déjà des blessés sérieux, et certains activistes juchés dans les arbres sont menacés par la coupe des arbres… Faudra-t-il un nouveau drame pour que l’on renonce à un nouveau projet inutile et imposé ?

Nous demandons aux ministres de l'intérieur et de l'écologie de retirer immédiatement les forces de répression de la zone du Testet et de décréter un moratoire sur les travaux en attendant une authentique consultation de la population sur le projet.

Merci de signer et de faire signer cette pétition. Il y a urgence !

Contre le barrage de Sivens, pour la sauvegarde de la zone humide du Testet !

En bordure de la forêt de Sivens à 10 Km de Gaillac (Tarn), 35 hectares de zone humide, forêt et bouilles* doivent être noyés pour satisfaire les besoins de l’économie capitaliste : un gros barrage destiné à favoriser la culture intensive du maïs, elle-même détournée des besoins alimentaires primaires au profit de l’industrie de la viande et de ses pratiques si catastrophiques pour l’environnement et les animaux. 18 hectares classés «zone humide» sont concernés, ainsi que de la forêt. Parmi les nombreux animaux sauvages qui y vivent, on compte une centaine d’espèces protégées dont cinq menacées.

Des centaines de personnes se mobilisent pour empêcher l'avancée des travaux.  Enterrés pacifiquement pour dissuader les bulldozers, juchés dans des arbres ou sur le toit du Conseil Général du Tarn, les opposants au barrage ont déjà fait reculer la destruction… mais ont subi la violence sans frein des forces de répression. 

Faut-il rappeler l’importance des zones humides, en recul partout, dans la protection de nos réserves d’eau potable, elles-mêmes en déclin accéléré ?

Nous demandons aux ministres de l'intérieur et de l'écologie de suspendre les opérations de police et de décréter un moratoire sur le projet, afin de prendre le temps de la discussion et d’une consultation authentique des populations. 

Merci de signer et de faire signer cette pétition. Il y a urgence !

*bouilles: terres ou prairies humides sans valeur financière

 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage